• SOS Villages d’Enfants milite au quotidien en faveur de la protection des droits de l’enfant en tant que droits fondamentaux, dans le respect de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE).

    SOS Villages d’Enfants International, implantée dans 134 pays, développe de multiples programmes citoyens, adaptés aux contextes locaux, pour promouvoir les droits des enfants et garantir l’accès des enfants à l’éducation, la formation (pratiques pédagogiques), la santé mais aussi renforcer les familles pour assurer le bon développement de leurs enfants, même si ces derniers peuvent être séparés de leurs deux parents.

    Quel que soit le niveau d’intervention (local, national ou international), le point commun entre toutes les actions est l’engagement pour la promotion, la protection et la défense des droits de l’enfant pour les enfants du monde.

    Pour en savoir plus :
    https://www.sosve.org


    votre commentaire
  • LA CUISINE POUR LES ENFANTS


    Je vais vous parler de la cuisine pour les enfants et ce n’est pas simple si les bonnes habitudes ne sont pas prises dès qu’ils cessent de téter.

    Je vous propose quelques unes de mes idées, mais si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les communiquer. 

    Je commence par… le début
    Les hors d’œuvre vont permettre à l’enfant de préparer ses papilles pour la suite du repas, l’idéal est de mettre 3 ou 4 crudités très différentes au niveau des couleurs
    et en petites quantités.

    par exemple
    2 rondelles de tomate, 2 rondelles de concombre, un peu de carotte rapée et 3 ou 4 olives
    ou quelques morceaux de betterave, 2 ou 3 radis, 2 feuilles de salade ciselées…
    la présentation est très importante, avant la langue, c’est l’œil qui commence à déguster !

    Pour le plat principal, pas d’affolement, vous faites vos recettes habituelles, en plus simple pour habituer l’enfant à manger de tout et s’il n’aime pas un aliment, c’est aussi parce que le goût de celui-ci ne lui convient pas… on fait goûter une fois ou 2 et si c’est toujours la même grimace qui arrive… il vaut mieux laisser tomber (l’une de mes filles ne supportait pas la betterave, et l’autre, les champignons lui faisait horreur, quand elles étaient petites)

    Il y a des petits trucs tout simples pour permettre de faire accepter certains produits
    voici quelques exemples :
    la purée de pommes de terre, c’est évidemment excellent, surtout quand on commence à y faire des petits dessins avec la fourchette
    alors, une variante, on incorpore un quart de carottes pour la « couleur » puis un tiers, puis la moitié et le tour est joué ! ! !
    Jouer la simplicité, des patates douces cuites en papillottes au four, on les présente ainsi sur les assiettes, des gants pour ne pas se brûler, on les enlève de leur habit d’alu , on les coupe en 2, un peu de sel, un peu de beurre, c’est un délice.

    Les fromages, les petits machins carrés ou triangulaires qui ne laissent en bouche que de l’insipide… beurk ! ! !… il vaut mieux habituer les enfants à découvrir les pâtes molles, fermes ou dures et leur montrer les différences de textures et de goût… évidemment, si on commence directement par un Marroilles bien fait, on a perdu d’avance !

    Les courses avec les enfants, ça peut être très chiant, mais aussi très sympa si on les limite à l’achat de quelques denrées
    élaborer un plat avec eux demande un peu de temps, ne pas les précipiter, leur expliquer tranquillement en leur montrant ce qu’il faut faire… le reste suit.
    Petit exemple, une tarte aux pommes
    sur la pâte, on met une couche de rondelles de bananes, puis des quartiers de pommes et on saupoudre légèrement de cannelle
    c’est hyper simple, sans sucre ajouté et c’est très bon…
    petite variante, avec les bananes, des quartiers de poires et un saupoudrage de cacao pur…
    et le rejeton sera fier de présenter sa réalisation à toute la famille (au fait, le féminin de rejeton, ça existe ? !)

    Je n’ai pas parlé de la viande… quand je parle de viande, ce n’est pas celle qui est ingérée dans les nombreuses gargottes où les ados boutonneux s’empiffrent de viande à chier… euh, pardon, hachée…
    pourquoi préparer les jeunes à la consistance de leur alimentation dans 70 ou 80 ans ? ! ! !
    la vraie viande coûte cher, il vaut mieux les habituer à en manger moins mais de la bonne.

    Pour les yaourts et autres produits laitiers aromatisés (bonjour la composition de certains ! ! !), quand on les prend nature, pour y ajouter une cuillère de confiture maison ou bio, ça leur titillera agréablement les papilles… et à vous aussi !

    Ce ne sont que quelques idées que j’ai déposées, mais le net fourmille de sites, sans oublier que les enfants sont créatifs très jeunes et peuvent vous étonner.

    Pour finir, comme vous êtes bien sages, un texte pour faire découvrir quelques courges :

    CUCURBITACÉES BLUES

    Cucurbitacées blues
    Pastèques et pâtissons
    Muscades et giraumons
    Patidoux et melons
    Courges et potimarrons
    Cucurbitacées blues
    C’est le melting potiron

    Cucurbitacées blues
    C’est le melting potiron
    Tout le long des allées
    Des jardins potagers
    Pastèques et pâtissons

    Cucurbitacées blues
    Ils sont pour Cendrillon
    Les meilleurs messagers
    Toujours bien carrossés
    Muscades et giraumons

    Cucurbitacées blues
    C’est le melting potiron

    Cucurbitacées blues
    Ça ne tourne pas rond
    Quand il faut ratisser
    Pour quelques jardiniers
    Patidoux et melons

    Cucurbitacées blues
    Des bougies et bonbons
    Ce n’est pas bien sorcier
    Halloween est passé
    Courges et potimarrons

    Cucurbitacées blues
    C’est le melting potiron

    Cucurbitacées blues
    Pastèques et pâtissons
    Muscades et giraumons
    Patidoux et melons
    Courges et potimarrons

    Cucurbitacées blues
    C’est le melting potiron

    Cucurbitacées blues
    C’est le melting potiron

    Cucurbitacées blues
    C’est le melting potiron

    Cucurbitacées blues
    C’est le melting potiron

    Cucurbitacées blues
    C’est le melting potiron

    Bernard PICHARDIE

    chanson déposée
    à écouter sur http://enfantsillages.centerblog.net/5378962-cucurbitac-es-blues


    votre commentaire
  • Mémoire d'École

    Mémoire d'École et le Patrimoine :

    • Recueillir des documents, objets, mobiliers, significatifs ayant trait à l'École et en assurer la conservation
    • Restaurer, ou faire restaurer, ceux dont la rareté ou l'intérêt exige un traitement particulier.

    Mémoire d'École et la vie culturelle :

    • Participer à des expositions,
    • Proposer des conférences ou des causeries.

    L'engagement de Mémoire d'École :

    • L'association organise des actions dans les Écoles, les Collèges ou les Lycées,
    • Mémoire d'École travaille à la création d'un Musée de l'Éducation centré sur l'École.
    • Le Musée ayant maintenant vu le jour depuis le 16 mars 2012, nous en organisons la gestion, le suivi et le fonctionnement.

      Pour découvrir le site de l'association :

    http://memoiredecole.fr


    votre commentaire



  • PETITE ANNONCE

    RECHERCHE ILLUSTRATRICE OU ILLUSTRATEUR
     
    POUR DES LIVRES POUR ENFANTS

    J'ai écrit des textes pour enfants
    pour des livres d'environ 60 pages avec 7 chapitres.
    C'est une fille de 6 ans qui se raconte, j'en suis à 2 et j'ai quelques idées pour le troisième.
    Je cherche donc quelqu'un qui accepterait d'illustrer ces 2 livres (8 illustrations chacun en comptant celle de la couverture). Nous ferons 50/50 pour les droits... Si nous arrivons à faire éditer les livres !

    pour tout contact :
    mimi.molette@pichardie.com

    voici les liens vers les 7 chapitres du premier livre :
     

    Madame Lucette Avoine
    Chez Mamie Lulu
    Le chat de la voisine
    Le copain de ma copine
    Pendant la récré
    À la maison
    Gustav


    Les aventures de MIMI MOLETTE rassemblées par Bernard Pichardie


    Présentation 

        Milanne, surnommée Mimi Molette, est une jolie petite demoiselle qui n’a pas sa langue dans sa poche. Elle parle de tout en un rien de temps et elle raconte des choses très intéressantes.

    Elle a commencé sur un petit carnet à prendre des notes mais comme ça ne va pas assez vite et qu’elle ne sait pas encore bien écrire, elle enregistre aussi. 

    Avec son autorisation, j’ai pris tous ses « témoignages » écrits et sonores que je restitue le plus fidèlement possible.

    Elle a accepté que je corrige quelques-unes de ses fautes.


    2 commentaires